OFF-the-wall-Fatoumata-Diabate

« Révéler les photographies émergentes, réveiller les images mal connues ».

L’ambition de OFF the wall, une revue dont le 1er numéro est sorti en avril dernier, est affichée. Sortir une revue papier de qualité, un « album d’images » que le lecteur voudra toucher, feuilleter et garder. Et pour cette belle carcasse, l’équipe de OFF the wall concocte une sélection faite de représentants de la photographie contemporaine et d’images vintage. Chaque édition, limitée à 1000 exemplaires, est tirée sur du papier de qualité éco-certifié. Un site accompagne la version papier avec des galeries de portfolios de photographes.

OFF-the-wall-FX-Gbre

La fondatrice Anna Alix Koffi, 34 ans, est journaliste et a officié comme réd chef-adjointe de la revue MORE. Avec OFF the wall, elle a semble-t-il mené jusqu’au bout, l’un de ses rêves, peut-être le plus fou. Pour expliquer le choix du nom de la revue, elle cite tout simplement le morceau de Mickaël Jackson Off the wall (1979) :

Gotta hide your inhibitions
Gotta let that fool loose deep
inside your soul
Want to see an exhibition
Better do it now before
you get to old
‘Cause we’re the party people
night and day
Livin’ crazy that’s the only way

OFF-the-wall-Lisa-Roze

Peut-être plus ringarde (quoique…), cette citation de René Char m’a traversé l’esprit en lors de l’écriture de ce billet. A bon entendeur…

René Char : « il n’y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l’accomplit. »