Quatre photographes exposent leur vision de l’urbain dans l’expo Palm Beach. Elle a lieu, à la galerie See Studio, à Paris, jusqu’au 20 novembre. Les quatre photographes en question – Camille Hervouet , Edouard Escougnou, Julien Lombardi et Isabelle Blanc – ont travaillé à la frontière du reportage et de la ligne artistique. Leur projet commun SEE STUDIO entend développer « un type de reportage photographique mêlant explicitement une approche documentaire et une approche artistique ».

Les photos de Camille Hervouet et Edouard Escougnou…

Les maisons prises par Camille Hervouet dans les quartiers de Toulouse pourraient l’être n’importe où. Ces maisons sont sublimées et totalement sorties de leur contexte, comme si la photographe avait posé des aplats de couleur qui gomment le ciel. En fait elle photographie à l’argentique et de nuit. Edouard Escougnou s’est intéressé à l’architecture de la périphérie et explore certains contrastes dans un reportage réalisé comme un voyage. 

Camille Hervouet_Maison#10

Camille Hervouet_Maison#3

En marge_EdouardEscougnou1

En marge_EdouardEscougnou2

…et les travaux de Julien Lombardi et Isabelle Blanc

S’ajoutent les travaux nocturnes de Julien Lombardi et Isabelle Blanc. J’ai eu un coup de coeur pour les photos du premier qui a mis l’accent sur des endroits particuliers, trouvés au cœur de la ville. Il n’y a pas d’habitants (où sont-ils ?). Ces endroits presque irréels, comme s’ils étaient des décors de cinéma, deviennent hospitaliers grâce au travail fait sur la lumière. Isabelle Blanc joue clairement la carte cinématographique et s’intéresse aux décors de la nuit, la nuit qui attend un évènement, qui cache un secret.

Julien Lombardi DERIVE 11

Julien Lombardi DERIVE 14

Clairs de nuit © Isabelle Blanc 2010

Clairs de nuit © Isabelle Blanc 2010

Publicités