C’est un nouveau-né qui a besoin d’un petit coup de pouce. Pour boucler sa programmation, le festival Influence(s) a lancé une collecte sur KissKissBankBank. La 1ère édition de la manifestation qui se déroulera à Bouchemaine (49) se concentrera sur l’Egypte. Interview de Thomas, l’un des organisateurs. 
élection Livre)

C’est la première édition d’Influence(s). Comment avez-vous décidé de créer ce festival ? 
L’idée de monter ce festival est venue d’un constat : pourvue d’une grande diversité des expressions culturelles (Arts vivants, musique, cinéma, théâtre…) la région angevine
n’avait pas d’évènement autour de la photographie, et ce, malgré la dynamique forte liée à la présence de nombreux clubs photos, d’un collectif, de professionnels de l’image. La popularité grandissante de l’art photographique méritait donc d’être, d’une part mieux accompagnée localement et d’autre part, accessible aux plus grand nombre d’habitants de la région.
Festival-Influences-Bouchemaine-2

Vous avez choisi comme thème l’Egypte. Pourquoi ce pays ?

Influences est un festival qui met en avant un territoire par le biais de la photographie. Nous présentons des photographes qui sont soit originaires de ce territoire ou bien qui ont travaillé dessus. Nous nous attachons à montrer plusieurs aspects de la photographie, photojournalisme, photo plasticienne, photo animalière, portrait…  L’Egypte est un choix judicieux. Il faut bien commencer par quelque part et aussi parce que Denis Dailleux, photographe à l’honneur de cette édition et vivant au Caire depuis 20 ans, est originaire de la région angevine. Les photographes exposés ont été choisis après un appel à projet et selon la pertinence des sujets présentés, leur qualité photographique, et dans le soucis d’un équilibre entre les différents champs de la photographie.
securedownload
Vous avez monté une collecte KissKissBankBank, à quoi va-t-elle servir ?
Monter un festival coûte cher. Malgré des partenariats, beaucoup de bénévolat et du système D, nous arrivons difficilement à la totalité du budget espéré pour faire un festival comme nous l’entendons, qualitatif mais gratuit d’accès. La collecte via la plateforme KissKissBankBank permettrait de finaliser ce budget, et de pouvoir exposer trois photographes ainsi que leur assurer une présence au festival afin de permettre aux visiteurs d’échanger avec eux.
La campagne dure 45 jours et nous demandons seulement 3000€. Il y a évidemment de jolies contreparties, dans ce système tout le monde est gagnant. Pour atteindre notre objectif, il faut que chacun y mette du sien soit en faisant un don ou bien en relayant l’information !

Crédits photo (de haut en bas) :

Denis Dailleux, Nicolas Gallon, Mosa’ab Elshamy

Publicités