Belgrade par Pierre Morel

12/06/2012

UNE VILLE, UN PHOTOGRAPHE #1. Aimer la ville, trouver ses aspérités, chercher ses recoins, s’étonner de ceux qui y vivent, relever sa bizarrerie ou la difficulté de cohabiter…Les photographes excellent dans cet exercice. Dans cette nouvelle série « Une ville, un photographe », Photosmatons a demandé à certains d’entre eux de parler d’une ville qu’ils connaissent bien, parce qu’ils y habitent, y passent souvent ou ont eu l’occasion d’y vivre. Pierre Morel, régulièrement invité dans ce blog, inaugure la série avec la ville dans laquelle il s’est posé depuis quelques mois : Belgrade, capitale de la Serbie. N’hésitez pas à réagir (poser des questions ou donner vos bonnes adresses) dans les commentaires !

Trois mots pour qualifier Belgrade ? 

Large, européenne, alternative.

Premier souvenir photographique là-bas ?

Un brouillard extrêment dense d’automne en Novembre. Il recouvre toute la ville créant une ambiance complétement dingue, « lunaire » bien que je sois jamais allé sur la lune et qu’il n’y a pas de brouillard là-bas. On ne voyait pas à 10 mètres.

Qu’est-ce que tu préfères prendre en photos ici les gens/l’architecture/les paysages… ?

Venant de France, c’est tellement plus facile ici de prendre les photos. Je n’ai jamais eu aucun problème de méfiance. Qui plus est les personnes sont bien plus accueillantes. Pour la photo de rue, c’est donc un régal. L’architecture n’est pas si communiste que ça. Mais bien sur c’est un point intéressant. J’adore prendre en photo la jeunesse de Belgrade, les endroits où sortir, les lieux alternatifs qui existent.

Un quartier particulièrement intéressant à visiter/photographier ?

Nouveau Belgrade (Novi Beograd), la nouvelle ville construite sous Tito dans les années 70, pleine de barres d’immeubles, de tours et de grandes avenues. Les quartiers s’appellent des Blocks avec des numéros pour les repérer.

Moment préféré de la journée pour la photographier ?

Tous. A Belgrade, beaucoup plus qu’à Paris, il y a une lumière complétement folle. Je pense que cela tient à la largeur des rues, c’est une ville qui respire. Une ville lumineuse, je me régale à ce niveau là. La ville est sur le même fuseau horaire que Paris mais bien plus à l’est, cela signifie des journées qui commencent beaucoup plus tôt ou, à l’inverse, l’hiver des nuits dès 16h. Mais j’adore les ambiances nocturnes, donc c’est parfait.

As-tu un rituel à Belgrade?

Le matin, aller dans la chaîne de boulangerie locale (Hleb & Kifle) qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Paul (l’enseigne française) et qui permet d’avoir des baguettes et du pain de qualité ainsi que quelques spécialités locales.

Parlons technique, y a-t-il un type de matériel particulier que tu utilises ou conseilles ?

Une focale fixe comme partout. Un gros boîtier n’est pas un problème, les gens ne sont pas suspicieux. Je shoot avec mon 5d2, mon 35mm et mon 50mm principalement.

Tes bons plans, les adresses pour bien manger, boire et sortir ? 

L’immeuble BIGZ. L’ancienne imprimerie nationale de Yougoslavie reconvertie en une sorte de squat légal avec plusieurs clubs, des bars, des start-up, des studios de musiques…J’en dis pas plus. C’est l’endroit à voir.
Sinon les rives du Danube et de la Sava sont super bien aménagées et agréables pour la promenade. Y a un paquet de bars sur l’eau, tous différents. C’est ce qu’il faut faire.
Pour manger, une de mes adresses favorites, le restaurant « Ste je tu je », 18 Cara Dusana Street dans le centre. Ambiance serbe, bouffe locale, viande bien tendre.

Publicités

Une Réponse to “Belgrade par Pierre Morel”

  1. Hyde Stevenson said

    J’adore ce type de description pour mon pays d’orgine ! Surtout quand on voit comment les serbes sont dépeints un peu partout en Europe !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :