Les yeux tournés vers Bandung

17/02/2012

Alors qu’il sillonne l’Indonésie en juillet 2011, Jérémie Marais (touriste français et grand ami de ce blog) croise le chemin de Ricky, 24 ans. Photographe de concerts (entre autres) et francophile en plus… Jérémie a écrit un texte, sorte de carte postale virtuelle, pour nous présenter Ricky. Grâce à cette carte postale virtuelle, je découvre l’existence du Serigala Syndicate* qui promeut en France les modes de Bandung. J’apprends, au passage, que l’on ne porte pas de nom de famille à Java… 

Photosmatons, je vous présente Ricky, Ricky Arnold Yuniarto en entier, sans nom de famille car il est Javanais. Il a 24 ans, est photojournaliste à Provoke ! Magazine, un canard musical. Passionné, des projets plein la tête et francophile en plus. Je l’ai rencontré sur les pentes du volcan Tangkuban Prahu, à 30 km au nord de Bandung (où il vit), en compagnie d’une famille française.

Il s’intéresse principalement à la musique, mais aussi à d’autres choses comme le tourisme (il est parfois guide touristique) et les problèmes sociaux. Il prend des photos de concerts, entre autres. « Mon meilleur souvenir de photojournaliste, c’est ma première photo, de Risa Saraswati, une chanteuse d’un groupe indie que j’adore. Aujourd’hui je travaille pour elle aussi, j’ai fait la couverture de son album et je suis le photographe officiel de son groupe qui s’appelle Sarasvati. Quel destin hein ? ». Il gagne 1,7 million de rupiahs par mois (environ 150 euros), et 100 000 à 150 000 rupiahs par photo quand il pige pour d’autres médias.

« Quand j’ai envie de voir quelqu’un, je m’intéresse à comment il ou elle vit, à sa famille, etc, m’a expliqué Ricky quand je le questionnais sur ses débuts dans la photo. Je considère ce désir comme un désir de photographe. Je dirais que mon premier contact avec la photo date de mon enfance, j’aimais bien dormir chez mes amis (même encore aujourd’hui), et je prenais leur portrait sans appareil, dans ma mémoire. Depuis l’âge de 19 ans, j’étudie la photographie dans un club à l’Université de Padjadjaran qui s’appelle Parasastra. »

Sa priorité cette année est d’être diplômé en français, après six ans d’étude. Il prévoit aussi de faire la couverture du deuxième album de Sarasvati ET celle d’un autre groupe, Deugalih & Folks, ET de monter une expo solo… Il a déjà participé à une expo de photos de concerts, Stand Your Ground, en collaboration avec Demajors, un label de Jakarta.

Ricky ne manque donc pas d’idées, ni de projets et conclue en souriant : « j’espère que je pourrai faire tout ce que j’ai mentionné, c’est beaucoup hein ? »

Jérémie Marais.

Serigala veut dire loup. « Nous avons voulu représenter la jeunesse par l’image d’un animal nocturne et communautaire », précise Ricky / Tous les photos sont ©RickyArnold

Pour voir le portrait de Ricky, cliquez sur more…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :