Mamika, l’avis du sociologue

25/12/2011

Il y a quelques mois, j’évoquais Mamika, cette mamie photographiée par son petit-fils Sacha Goldberger, dans des mises en scène délirantes. En septembre dernier, le photographe a présenté de nouvelles photos lors d’une expo dans une galerie parisienne, histoire de donner un avant-goût d’un prochain livre, prévu pour avril prochain. Une amie approchant la trentaine m’en parlait avec beaucoup d’entrain. J’avais déjà rencontré d’autres trentenaires enthousiasmés voire « fans » de ces photos et je m’interrogeais…

Sur Facebook, à l’heure où j’écris, 17 990 personnes aiment la page officielle. De nombreux articles consacrés au projet artistique sont parus dans de nombreux médias internationaux du Brésil en passant par l’Australie sans oublier des journaux allemands ou italiens. Le Monde a illustré l’article « Tous centenaires ? Les nouvelles armes » avec un cliché de Mamika en costume de super-héros, perceuse électrique fermement tenue en main, manifestant un air…disons déterminé. Si les qualités de communiquant de l’auteur Sacha Goldberger sont indéniables, elles ne suffisent pas à expliquer l’adhésion suscitée par ses photos. Or que l’on adore, que l’on exècre ou que l’on soit mal à l’aise, cette mamie déguisée qui prend des poses improbables ou se met dans des situations coquasses, ne laisse pas indifférent.

J’ai demandé à un sociologue d’éclairer ma lanterne. François de Singly est professeur au CNRS, spécialiste de la sociologie de l’individu et de la famille). Voici son commentaire.

©Sacha Goldberger

« Je vois cette photo du vieux qui dort avec ce qui semble être un doudou. Et spontanément c’est celle-là que j’ai envie de commenter. Normalement, à cet âge-là, on ne devrait plus dormir avec une peluche, n’est-ce pas ? Or on peut être âgé et avoir cette envie là…Ce vieux pourrait être ridicule mais il ne l’est pas…Il assume à la fois son âge (avec toutes ses rides) et le fait de vouloir s’endormir avec un doudou.

Les photos de Mamika et ses comparses nous montrent des vieux qui se déguisent ou jouent de la guitare à 70 ans passés…Et alors ?  Ils ne le font pas parce qu’ils veulent rester jeune, ils le font parce qu’ils en ont envie. Pour moi, c’est de l’anti-jeunisme comme nous en servent les magazines, notamment féminins. D’ailleurs, on devrait voir plus de photos comme celles de Mamika dans la presse. Ces gens-là s’autorisent. Or c’est précisément ce qui définit un individu, c’est une personne qui s’autorise un certain nombre de choses. Voilà une très belle revendication du photographe et une belle définition du rapport à l’âge. En plus, ces photos nous interrogent sur un thème de société d’actualité : qu’est-ce que les personnes âgées s’autorisent ? Qu’est-ce qu’on leur autorise de s’autoriser ? « 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :