Le quotidien Au Milieu de la Mer*

22/09/2011

Cet accent si marqué du Finistère nord, le mélange des Bleus de l’Océan et du Jaune des cirés Guy Cotten, les marins taiseux…Le diaporama sonore de Théophile Trossat m’a beaucoup touché. « Une journée bateau » fait échos à des rencontres  que j’ai pu faire lorsque j’étais journaliste pour un journal breton. Les marins sont des taiseux, des gens parfois difficiles d’accès. Le métier est difficile, d’autant que ce secteur économique n’est pas présenté comme porteur (euphémisme). Et pourtant, j’avais été très surprise de voir le dynamisme et l’envie de jeunes apprentis qui voulaient prendre la mer. Erwan, le marin au centre de ce diapo sonore, me rappelle des élèves du lycée maritime du Guilvinec. Certains, comme lui, suivaient une tradition familiale où père et grand-père étaient aussi marin-pêcheurs. Par ses photos et le choix de coupler les images et le son, Théophile Trossat réussit à montrer, avec pudeur et poésie, un monde dont on parle finalement peu…

PHOTOSMATONS – Théophile, comment as-tu eu l’idée de travailler sur un jeune marin-pêcheur? 

Théophile Trossat – Un vieil ami, que je n’ai pas vu depuis des lustres et devenu Breton depuis, connaissait un patron pêcheur. Il a su que j’étais photographe et c’est lui qui a demandé à ce patron pêcheur si je pouvais embarquer. L’idée de partir en mer dix jours m’enchantait vraiment. Etre enfermé dans un petit espace avec des gens que j’imaginais bourrus pour les prendre en photo… Ça sentait le paradis. La suite de l’histoire a surtout montré que ça sentait le poisson pourri et le gasoil. Mais, pour ce qui est de l’ambiance, j’ai pas été déçu…

PHOTOSMATONS – Donc le patron accepte de te prendre à bord…

T.T. – Voilà…Trois mois plus tard, j’embarque donc sur le Kreiz ar mor [ndlr : « au milieu de la mer » pour la traduction], grâce à Yannick Calvez, le patron. J’ai rencontré Erwan sur le bateau. C’était le plus jeune et le plus actif, il était partout. En rentrant j’ai édité le sujet tel quel sans vraiment déterminé un angle, si ce n’est celui de suivre le quotidien de marin à bord d’un caseyeur. Rentré à l’EMI-CFD, l’école de photo que j’ai faite, nous devions choisir un sujet à traiter pendant l’année. Avec l’aide d’un de mes profs, Wilfrid Estève, j’ai choisi de reprendre contact avec Erwan pour lui annoncer que je reviendrais chez lui le prendre en photo. Il a accepté, à ma plus grande surprise. Finalement, j’ai passé 10 jours en mer et 4 à terre chez les parents d’Erwan. Comme c’était mon premier montage et que je ne connaissais pas Final cut, j’ai mis un peu de temps à le monter, environ 2 semaines…

PHOTOSMATONS – Est-ce que tu peux décrire Erwan en quelques mots ? 

T.T. – Je ne crois pas pouvoir dire que je le connais vraiment. De ce que j’ai vu c’est en un gros bosseur, volontaire et généreux. Il a l’air de savoir à peu près ce qu’il veut faire de sa vie, il est assez réfléchi. Son attachement à la famille, que ce soit ses parents, son frère mais aussi sa belle-famille, ses oncles et tantes et ses grand parents m’a beaucoup marqué. Tous habitent dans un périmètre assez restreint d’une quinzaine de kilomètres. Quand il rentre de marée, il fait le tour pour voir tout le monde. Je ne crois pas qu’il soit beaucoup sorti de cet îlot familial, je ne crois pas non plus qu’il ait envie d’en partir.

PHOTOSMATONS – Dans tout reportage ou travail de ce type, des évènements inattendus arrivent…

T.T – J’ai été vachement surpris par l’accueil chez les parents d’Erwan, je logeais dans leur village via couchsurfing, mais je passais toute la journée chez eux. Entre les repas et les cafés chez les uns et les autres, les ormeaux du samedi soir…c’était vraiment top. Je les remercie encore, je leur ai promis que je reviendrais et j’y compte bien. L’idéal serait de trouver une bourse ou une résidence qui me permettrait d’y retourner le plus souvent possible et de les suivre pendant plusieurs années.

*Kreiz ar Mor signifie Au Milieu de la Mer en français. C’est le nom du bateau sur lequel travaille le personnage principal de ce diaporama sonore. 

Publicités

3 Réponses to “Le quotidien Au Milieu de la Mer*”

  1. Bravo pour l’interview et le formidable diaporama sonore : les photos, le son, le montage, tout est époustouflant !

  2. Thomas said

    Super reportage et superbes photos. On sent la passion et la dur labeur du métier.

    Beau travail.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :