J’ai testé pour vous… le photomaton relooké par Philippe Starck

21/03/2011

Info parisiano-parisienne : ravalement de façade des photomatons tristounets du métro parisien par le designer star Philippe Starck. Cette initiative de la société Photomaton semble tout à fait sympathique. Me voilà partie pour le premier « j’ai testé pour vous » de ce blog.

Première étape : trouver l’adresse. Une banalité a priori. Sauf qu’au service de presse de la RATP on a d’autres chats à fouetter que de renseigner une bloggeuse sur les nouveaux photomatons. Quand on sait que des twittos lancent des rumeurs infondées de collisions entre deux rames de métro, on peut difficilement leur en vouloir. Et quand on se rend compte qu’ils ne gèrent pas le dossier mais que c’est la société photomaton, on commence à regretter l’avalanche de mails envoyés…MEA CULPA.

Un jour, l’adresse arrive par mail : station Châtelet Les Halles (au secoooooooooooours !) avec cette précision de circonstance : sortie Lescot (ouf !). Le pouf en plastique rouge éclairé évite de se tromper. Voici la nouvelle cabine. Starck a gardé la couleur grise des anciennes cabines en choisissant une nuance plus foncée, plus élégante.

Si l’on se fie à la fiche produit communiquée par la société, cette nouvelle cabine a l’ambition de passer « de la photo d’identité à la photo tendance ». Entendez pouvoir intégrer sa trombine à des décors kitchissimes genre des poissons bleus qui nagent sous la mer même-que-depuis-les-années-90-tu-pensais-que-ce-type-d’imagerie-était-prohibée. Pour les réfractaires dans mon genre, il y a aussi la possibilité d’avoir sa tête à côté du Taj Mahal (ça c’est du cadrage), sa tête en médaillon et une caravane de chameaux ou sa tête dans un décor de manga réalisé sur Paint par un graphiste sous-payé. Chacun ses goûts, on ne juge pas. Mais, sans rire les mecs, C’est Philippe qui a pompé tout le budget « créa » ou bien…?

Autres options : le paiement par carte et la possibilité d’une connexion 3G pour orner, quasiment en simultané, ton profil Facebook de ta photo fun. Une démarche très LOL, quoi. La cabine est polyglotte (anglais, hollandais, italien, allemand, espagnol). Un détail sans doute. Disons que c’est (un peu) drôle d’entendre des instructions en hollandais. Dernier point, le retour à la méthode d’antan : on peut choisir l’option quatre poses différentes en couleur ou en noir et blanc…Tout ça pour la modique somme astronomique de 5 €. Mieux vaut faire quelques stations supplémentaires et préférer les photomatons de la Joyeuse de Photographie.

Pour voir l’aspect extérieur de la cabine, cliquez ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :