©Tous droits réservés

Je tombe par hasard, l’autre jour, sur un livre pour enfants édité par la très bonne maison d’édition Palette. Le bouquin en question se nomme Toutes les réponses que vous ne vous êtes jamais posées (vol 3). Laissez-moi partager avec vous la question (et la réponse) de la page 63 : Qui est le tout premier humain à avoir été photographié ? Je cite, et jusqu’à la fin, Philippe Nessmann, l’auteur du livre.

 » Il s’agit d’un inconnu, qui n’a lui-même jamais su qu’il avait été photographié. Le cliché, pris par Louis Daguerre, date de 1839. A l’époque, la photo n’en est qu’à ses débuts. Le Français Nicéphore Niepce en a imaginé le procédé quelques années plus tôt : en plaçant au fond d’une chambre noire une plaque couverte de bitume de Judée, un produit sensible à la lumière, il a obtenu dans les années 1820 les premières photos jamais réalisées. Il s’agit de natures mortes ou de paysages. Daguerre a poursuivi les recherches de Niepce et inventé en 1837 le daguerréotype, réduisant le temps de pose de quelques heures à quelques minutes. Grâce à son appareil, il photographie en 1839 le boulevard du Temple, à Paris (cf la photo ci-dessus). On y voit des maisons blanches et une rue bordée d’arbres. Mais il n’y a ni humains, ni chevaux, ni calèches…Le boulevard était-il désert ce jour-là ? Non, mais les passants n’ont fait que passer : ils ne sont pas restés assez longtemps pour impressionner la plaque photographique, compte tenu du temps de pose. Pourtant en regardant bien, on aperçoit en bas à gauche de l’image, une silhouette humaine : un homme en train de se faire cirer les chaussures. Lui est resté immobile quelques minutes, assez pour apparaître noir sur blanc. Bien involontairement, il est le premier humain photographié. »

© 2007 Editions Palette

« 

Publicités